Politique

RDC : un fidèle de Kabila à la tête du gouvernement ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 21 janvier 2019 à 15h01
Joseph Kabila, président sortant de la RDC,

Joseph Kabila, président sortant de la RDC, © Themba Hadebe/AP/SIPA

Joseph Kabila tient à ce que l’un de ses fidèles du clan des Katangais obtienne la primature. Son camp et celui de Félix Tshisekedi ont entrepris de négocier, avant même le résultat définitif de la présidentielle.

Sans attendre le résultat définitif des élections et des tractations en cours pour en réviser éventuellement les chiffres, le camp de Joseph Kabila et celui de Félix Tshisekedi ont entrepris de négocier. Fort de sa large majorité à l’Assemblée, le président sortant tient à ce que l’un de ses fidèles du clan des Katangais obtienne la primature.


>>> À LIRE – RDC : reportée, l’investiture de Félix Tshisekedi est annoncée pour le 24 janvier


Quid des favoris ?

Parmi les favoris figurent Albert Yuma, patron des patrons et président du conseil d’administration de la Gécamines ; Jean Mbuyu, conseiller spécial de Kabila en matière de sécurité, et Henri Mova Sakanyi, vice-Premier ministre chargé de l’Intérieur.

Malgré sa défaite aux législatives, le ministre d’État Modeste Bahati, dont le mouvement se maintient comme deuxième force de la coalition au pouvoir, est lui aussi sur les rangs.

Par ailleurs, le retour de Vital Kamerhe, allié de Tshisekedi, à la présidence de l’Assemblée nationale est évoqué avec insistance.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte