Politique

Ali Bongo Ondimba souhaite rééquilibrer la Grande Loge du Gabon, Azali Assoumani à l’OIF…

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 12 novembre 2019 à 16:58

Secrets de Palais © JA

Ali Bongo Ondimba souhaite rééquilibrer la Grande Loge du Gabon ; le président comorien Azali Assoumani rencontrera officiellement Louise Mushikiwabo durant son séjour à Paris du 21 au 26 janvier… Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d’État et de leur premier cercle.

• Gabon : des remous à la Grande Loge

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba au sommet Union africaine-Union européenne le 29 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire.

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba au sommet Union africaine-Union européenne le 29 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d’Ivoire. © Diomande Ble Blonde/AP/SIPA

Ali Bongo Ondimba souhaite rééquilibrer la Grande Loge du Gabon (GLG), dont il a été réélu grand maître en novembre, en son absence. Le débat sur son indisponibilité provisoire a suscité des divisions, certains de ses frères estimant nécessaire de déclarer la vacance.


>>> A LIRE – République maçonnique gabonaise


D’autres pensent que ces derniers sont influencés par Michel Mboussou, grand chancelier de la GLG. À la ville, il est l’époux de Lucie Milebou-Aubusson, la présidente du Sénat, laquelle serait appelée, selon la Constitution, à diriger une éventuelle transition.

• Comores : Assoumani à l’OIF

Le président des Comores Azali Assoumani à Paris en France, le 4 octobre 2016.

Le président des Comores Azali Assoumani à Paris en France, le 4 octobre 2016. © Christophe Ena/AP/SIPA

Azali Assoumani profitera de son séjour à Paris, du 21 au 26 janvier, pour s’entretenir avec Louise Mushikiwabo. Cette première rencontre officielle entre le président comorien et la secrétaire générale de l’OIF aura lieu au siège de la Francophonie, le 23 janvier, à 10 heures. Assoumani compte demander à l’OIF d’envoyer des observateurs pour suivre le déroulement de la présidentielle anticipée, dont le premier tour est prévu le 24 mars.