Diplomatie

Burundi-Ouganda : échanges épistolaires musclés entre Pierre Nkurunziza et Yoweri Museveni

©

Le torchon brûle depuis des semaines entre les présidents burundais et ougandais. Le contenu des lettres que s'échangent Pierre Nkurunziza et Yoweri Museveni, divulgué sur internet, le prouve une fois de plus. Un climat électrique, à quelques jours du sommet de l'EAC prévu le 1er février.

Pierre Nkurunziza ne décolère pas. À quelques semaines du prochain sommet de l’East African Community (EAC), deux fois reporté et désormais prévu le 1er février, il n’a pas apprécié que sa correspondance avec Yoweri Museveni soit diffusée sur les réseaux sociaux.

De fait, cet échange de lettres ne manque pas de piquant. Dans une lettre datée du 4 décembre 2018, le président burundais accusait ainsi l’EAC, que dirige son homologue ougandais, de sous-estimer la gravité du conflit qui oppose Bujumbura à Kigali.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte