Dossier

Cet article est issu du dossier «Bénin : bilan d'étape pour Patrice Talon»

Voir tout le sommaire
Nouvelles technologies

Bénin : #AskGouvBenin, canal de reddition des comptes

Session AskGouvBenin réalisée mi-décembre avec Jacques Ayadji, le directeur général des infrastructures. © P.R. Bénin

L'équipe de communication de la présidence béninoise est omniprésente sur les réseaux sociaux, et multiplie les innovations. Au risque de prendre de front les mécontentements des internautes.

À la présidence, on ne s’en cache pas. La rapidité avec laquelle le mouvement #TaxePasMesMo a pris de l’ampleur a surpris. Dommage collatéral non négligeable : les efforts déployés depuis 2016 par l’exécutif pour instaurer de nouveaux canaux de communication plus directs avec les Béninois, via les outils numériques, ont été fragilisés. Au plus fort du mouvement, les activistes ont en effet lancé un mot d’ordre de désabonnement des différents comptes et sites institutionnels.

Si l’effet n’a pas été massif, il a été mesurable. Car, sur les réseaux sociaux, les comptes présidentiels et gouvernementaux publient à flux tendu et interagissent avec les internautes. Ces deux dernières années, les sites institutionnels ont été complètement refondus, avec un double objectif affiché : transparence et reddition des comptes en direct.

Face caméra

Le site revealingbenin.com – « Bénin révélé » étant le nom du Programme d’actions du gouvernement (PAG) – a été créé, faisant à la fois office de vitrine à l’intention des investisseurs étrangers et de bilan de l’état d’avancement des projets du PAG à l’intention des Béninois. Un travail de numérisation des lois et décrets est en cours, afin qu’ils soient mis à la disposition des citoyens sur le site du secrétariat général du gouvernement.

Le dernier-né de l’arsenal de cette communication numérique gouvernementale est le projet AskGouvBenin. Le principe ? Une fois par mois, un ministre répond, face caméra, aux questions posées par des internautes sollicités dans les jours précédents.

Communication présidentielle sur WhatsApp

« Un moyen de rapprocher les Béninois de l’action publique, de les aider à mieux comprendre ce qu’il se passe au niveau national », explique Stévy Wallace, un « repat’ », rentré au pays en 2016, à la demande de Patrice Talon, pour prendre les rênes de la stratégie de communication numérique de la présidence. À 31 ans, le jeune chief digital officer du palais de la Marina veut faire des sessions AskGouvBenin « un canal de reddition des comptes et un outil de transparence ».

Le projet avait été mis sur les rails en juin 2018 (des pilotes avaient même été tournés), mais il a dû être mis en sommeil le temps que la tempête #TaxePasMesMo passe. Il a finalement été inauguré le 15 novembre, avec José Tonato, le ministre du Cadre de vie, qui a fait le point pendant près d’une heure sur ses dossiers prioritaires. Jamais en panne d’idées, Stévy Wallace a un nouveau projet : déployer la communication présidentielle sur WhatsApp.

Fermer

Je me connecte