Dossier

Cet article est issu du dossier «Gabon-Maroc : M6 et le patient gabonais»

Voir tout le sommaire
Diplomatie

Gabon : pourquoi Ali Bongo Ondimba a opté pour l’hopital Mohammed-V de Rabat

L’établissement a accueilli plusieurs patients célèbres. © ABDELJALIL BOUNHAR/AP/SIPA

Sylvia Bongo Ondimba lui vantait les mérites des meilleurs centres hospitaliers londoniens. Pourtant, à l’heure du choix du lieu de sa convalescence, Ali Bongo Ondimba (ABO) a opté pour le Maroc. Direction l’Hôpital militaire d’instruction Mohammed-V de Rabat.

Fondé en 1921 sous le nom d’hôpital Marie-Feuillet, l’établissement a aujourd’hui une capacité de 1 000 lits, compte 500 médecins, en sus de 2 500 membres du personnel médical, et entretient 26 blocs opératoires. Surtout, il a inauguré en octobre 2017 un centre de cardiologie dernier cri doté de 120 lits, au sein duquel a été aménagé un espace VIP.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte