Dossier

Cet article est issu du dossier «Eau-Électricité : Veolia perd pied sur le continent»

Voir tout le sommaire
Energie

Veolia : Fonlladosa-Frérot, une rupture de confiance

Patrice Fonlladosa, ex-président des activités Afrique et Moyen-Orient du groupe français Veolia. A Aubervilliers en janvier 2018. © Vincent Fournier/JA

Patrice Fonlladosa, directeur de la zone Afrique-Moyen-Orient de Veolia de 2013 à 2018, fut pendant de longues années l’homme de confiance d’Antoine Frérot, le PDG du groupe, avant que leur relation ne se détériore.

Patrice Fonlladosa, présent dans le groupe depuis vingt-trois ans, fut pendant de longues années l’homme de confiance d’Antoine Frérot, PDG de Veolia environnement depuis 2010 et entré à la Compagnie générale des eaux (ancêtre de Veolia) dès 1990. Ensemble, ils ont été les acteurs du développement à l’international de la compagnie, des États-Unis jusqu’à l’Australie.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Lire les autres articles du dossier

Fermer

Je me connecte