Pétrole & Gaz

Tchad : Idriss Déby Itno nomme son fils à la tête de la Société des hydrocarbures

Idriss Déby Itno, le président tchadien, 18 janvier 2017 au palais présidentiel. © Vincent Fournier/JA

En nommant son fils directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), Idriss Déby Itno a tenté de calmer le jeu à la Société de raffinage de Djarmaya (SRN), au sein de laquelle son fils avait vu sa position fragilisée après un litige avec le principal actionnaire chinois.

Le 26 décembre, Seïd Idriss Déby a été nommé directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT).

Jusque-là directeur général adjoint de la Société de raffinage de Djarmaya (SRN), le fils d’Idriss Déby Itno (IDI) avait vu sa position fragilisée à la suite d’une brouille avec les Chinois de la China National Petroleum Corporation (CNPC), actionnaire à 60 % de la SRN.


>>> À LIRE – Tchad : second boom pétrolier


Calmer le jeu à la SRN

En voulant imposer l’embauche d’administrateurs tchadiens, il s’était opposé au directeur général chinois, jusqu’à provoquer l’arrêt de l’activité de la raffinerie.

Depuis, ce directeur général a été contraint de quitter le Tchad, et le patron Afrique de la CNPC assurait l’intérim à Djarmaya. Tout en réaffirmant la position de son fils dans le secteur pétrolier, IDI espère ainsi calmer le jeu à la SRN. Le chef de l’État était déjà intervenu dans ce dossier en recevant Wang Baoji, le vice-président de la CNPC, durant une heure, le 25 septembre dernier.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte