Économie

Tchad : Idriss Déby Itno nomme son fils à la tête de la Société des hydrocarbures

En nommant son fils directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT), Idriss Déby Itno a tenté de calmer le jeu à la Société de raffinage de Djarmaya (SRN), au sein de laquelle son fils avait vu sa position fragilisée après un litige avec le principal actionnaire chinois.

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 15 janvier 2019 à 12:52

Idriss Déby Itno, le président tchadien, 18 janvier 2017 au palais présidentiel. © Vincent Fournier/JA

Le 26 décembre, Seïd Idriss Déby a été nommé directeur général de la Société des hydrocarbures du Tchad (SHT).

Jusque-là directeur général adjoint de la Société de raffinage de Djarmaya (SRN), le fils d’Idriss Déby Itno (IDI) avait vu sa position fragilisée à la suite d’une brouille avec les Chinois de la China National Petroleum Corporation (CNPC), actionnaire à 60 % de la SRN.


>>> À LIRE – Tchad : second boom pétrolier


Calmer le jeu à la SRN

En voulant imposer l’embauche d’administrateurs tchadiens, il s’était opposé au directeur général chinois, jusqu’à provoquer l’arrêt de l’activité de la raffinerie.

Depuis, ce directeur général a été contraint de quitter le Tchad, et le patron Afrique de la CNPC assurait l’intérim à Djarmaya. Tout en réaffirmant la position de son fils dans le secteur pétrolier, IDI espère ainsi calmer le jeu à la SRN. Le chef de l’État était déjà intervenu dans ce dossier en recevant Wang Baoji, le vice-président de la CNPC, durant une heure, le 25 septembre dernier.