Diplomatie

France : François Hollande prépare une mini-tournée africaine

François Hollande et Ibrahim Boubacar Keïta, à Bamako, en septembre 2013. © GOUHIER-POOL/SIPA

Du 13 au 15 février, l'ancien président français François Hollande se rendra en Mauritanie, au Mali et en Guinée, où il sera tour à tour reçu par Mohamed Ould Abdelaziz, Ibrahim Boubacar Keïta et Alpha Condé.

François Hollande prépare activement une mini-tournée africaine avec Michel Sapin, son ancien ministre de l’Économie, qui sera le seul de ses collaborateurs à l’accompagner. Les enjeux de ce voyage seront avant tout sécuritaires.

Mauritanie, Mali et Guinée

Du 13 au 15 février, l’ex-président se rendra en Mauritanie, qui abrite le secrétariat permanent du G5 Sahel. Grand ami de ce pays depuis plus de vingt-cinq ans, Michel Sapin y a longuement séjourné fin octobre. Le 15 février, tous deux s’envoleront pour Bamako, où se trouve le QG du G5. Ils visiteront notamment le centre André-Festoc, où l’association française La Chaîne de l’espoir est active, puis rejoindront Conakry le soir même et y resteront jusqu’au 16 février. Alpha Condé et Hollande se connaissent bien, le Rassemblement du peuple de Guinée étant membre de l’Internationale socialiste.


>>> À LIRE – France – Guinée : Alpha Condé, dernier visiteur de François Hollande


À l’origine, ce voyage était prévu pour la mi-2018, mais Hollande ne souhaitait pas se rendre au Mali avant la présidentielle d’août. Ibrahim Boubacar Keïta, avec qui il est en contact régulier, a donné son accord après sa réélection. Lors de leur passage à Paris, quand ils ont assisté aux commémorations du 11 Novembre, Mohamed Ould Abdelaziz et Alpha Condé ont eux aussi confirmé qu’ils recevraient François Hollande.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte