Culture

Style : la Casa Moda Academy, de jeunes Marocains à l’école de la mode

Réinterprétation du tarbouch en tissu d’ameublement, par Alia Chekitli. © dr

La Casa Moda Academy, dirigée par la Française Sylvie Billaudeau, forme de jeunes Marocains au métier de designer.

C’est une belle consécration pour la Casa Moda Academy. Youssef Drissi, diplômé de l’école l’été dernier, vient de remporter le concours de jeunes créateurs organisé lors de la 11e édition du Festival international de la mode en Afrique, à Dakhla (Maroc). Et ce grâce à une collection pour le moins anticonformiste, Late For Work, comprenant costumes et tailleurs déstructurés.

« L’objectif des trois années de licence professionnelle au sein de Casa Moda est de révéler de véritables personnalités à travers la mode », se réjouit Sylvie Billaudeau, directrice pédagogique de l’école depuis 2014, passée directrice générale il y a deux ans.

Booster le développement du textile

C’est en 2010, dans le quartier d’affaires Sidi Maârouf, à Casablanca, qu’est né cet établissement, à l’initiative de l’Association marocaine des industries du textile et de l’habillement (Amith), appuyée par le royaume chérifien mais aussi par l’AFD.

« Pour l’Amith, il s’agissait de mettre en place une école qui permettrait à des créatifs marocains de participer au développement de l’industrie textile nationale et de lui apporter un regain d’énergie », souligne la directrice, qui a notamment travaillé au sein d’Esmod Paris avant d’avoir été, pendant quinze ans, au service achats de la maison Chanel.


>> A LIRE – Maroc : avec le Fima, Dakhla devient la capitale de la mode


Le métier se démocratise au Maroc. Les parents sont de moins en moins frileux quand leurs enfants leur parlent d’étudier la mode

À son arrivée, en 2014, l’école ne comptait que 30 élèves. En cette nouvelle année scolaire, ils sont 80. « C’est dire à quel point ce métier se démocratise au Maroc. Les parents sont de moins en moins frileux quand leurs enfants leur parlent d’étudier la mode. »

Les étudiants sont sélectionnés à l’issue d’un concours qui se déroule en mai et paient la somme de 25 000 dirhams (environ 2 300 euros) chaque année. Les cours, assurés par deux professeurs permanents et quatorze vacataires, comprennent l’apprentissage du dessin, de la coupe, du modélisme, du moulage créatif, de l’histoire de la mode et de l’histoire de l’art.

« En troisième année, l’élève développe un projet de fin d’année avec une collection personnelle ainsi qu’une collection plus commerciale pour le prêt-à-porter. Il présente ses créations devant un jury d’experts nationaux et internationaux. » Récemment, l’établissement a fait appel, pour le jury, au créateur anglais Lee Wood et à Serkan Cura, styliste et plumassier attitré de la griffe Victoria’s Secret.


>> A LIRE – Fashion Weeks, Fima… La mode africaine déferle sur le continent


Vie active

Le rayonnement de l’école commence à passer les frontières du pays. Une autre élève, Kawtar Ouazad, a remporté, en avril 2018, le premier prix du Concours international des jeunes créateurs, lancé par Talons Aiguilles, une association d’étudiants de l’école de commerce française Edhec Business School. Elle a également été choisie parmi 200 étudiantes par la maison Dior, afin de suivre sur une année le programme Women@Dior, qui a pour vocation d’accompagner des jeunes femmes entrant dans la vie active. « Le Fima est aussi un tremplin. C’est la deuxième fois consécutive qu’un lauréat de Casa Moda remporte le concours des jeunes créateurs. »

En matière de partenariat, outre Dior, l’Institut français de la mode (IFM) ou la Maison Mode Méditerranée, à Marseille, l’école peut compter sur l’université finlandaise Aalto, seule au monde à proposer un doctorat en mode. D’ailleurs, les étudiants de cette nouvelle année scolaire auront droit à des master class et conférences animées par des professeurs de l’Aalto. Autant dire que le carnet d’adresses de la Casa Moda Academy est bien garni.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte