Médias

« La Revue » n°81 : comment je suis devenue Michelle Obama

Le numéro 81 du bimestriel La Revue est en vente dans les kiosques depuis le 3 janvier.

Le numéro 81 du bimestriel La Revue est en vente dans les kiosques depuis le 3 janvier. ©

Plusieurs destins sont à la une du numéro 81 du bimestriel « La Revue », en vente dans les kiosques depuis le 3 janvier : celui de Michelle Obama, dont l’autobiographie est désormais un best-seller mondial, et celui du président français Emmanuel Macron.

Pourquoi choisir Michelle Obama pour la une d’une revue bimestrielle, plusieurs semaines après la sortie de son best-seller mondial Devenir ? Tout simplement parce que cette autobiographie méritait une lecture plus longue et approfondie, des commentaires plus fournis que ceux entendus çà et là.

Michelle Obama, une actrice du pouvoir

Le livre de l’ex-première dame américaine est davantage qu’un témoignage : c’est un document historique, sociologique, politique. Une matière à la fois cohérente et éclatée où l’on voit se sceller, dès les premiers instants, le destin hors norme de Barack Obama et de sa future épouse.

Lucide et visionnaire, Michelle Obama est aussi, à son corps défendant, une actrice du pouvoir. Cette avant-gardiste a su voir en Barack Obama l’homme exceptionnel qui pourrait porter des revendications sociales et raciales. Un homme de couleur prédestiné au bien du peuple américain. Une double lecture de Devenir s’imposait. Michelle Obama partage son intimité, ses états d’âme d’hier et d’aujourd’hui et fait de son éducation, de son parcours, de son histoire d’amour les étapes essentielles de son existence hors du commun.

Emmanuel Macron, le réformateur

Autre figure, autre destin à la une de La Revue : Emmanuel Macron. « Il est à la fois le problème et la solution », c’est ce que nous explique Frédéric Ferney. Mi-Giscard, mi-Bonaparte, le président français a endossé le costume du réformateur, quand tant d’autres ont dû reculer avant lui.

Il y a encore quelques mois, le chef d’État était salué pour son courage, on déplore aujourd’hui son obstination. On admirait sa franchise, on redoute son aveuglement. « On ne sait plus trop dans quelle contrée intérieure, dans quelle idéologie, Macron puise des réponses qui ne font qu’accroître l’incompréhension et la rancœur des pauvres », soutient Frédéric Ferney.


À lire aussi dans ce numéro :

• Monde arabe : bon sang ne saurait mentir

Appelés à succéder à leur père, des fils de dirigeant ont suscité des espoirs de réforme, la plupart du temps en vain.

• Tunisie : une conjoncture incertaine

Le pays aborde l’année avec des appréhensions qui perdurent depuis la « révolution » de 2010-2011. Et la perspective des élections rend toute réforme difficile à entreprendre.

• Italie : Matteo Salvini, facho ma non troppo

Le ministre italien de l’Intérieur s’est approprié la scène politique italienne ; son flair et son culot ont fait de lui le vrai patron du pays, si ce n’est un danger.

• Économie : des éoliennes pas très vertes

L’ingénieur Grégoire Cusin-Berche cible le « marché de dupes » des aérogénérateurs. La course « effrénée » des éoliennes sur le territoire français masque une réalité politique et économique plus acerbe qu’il n’y paraît.

• Société : les extraterrestres existent mais on ne les verra jamais

Nous n’avons jamais établi de communication avec de potentiels voisins dans l’univers car nous ne regardons pas forcément au bon endroit.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte