Cinéma

Dix choses à savoir sur Omar Sy, la star qui veut conquérir le cœur des Africains

Dans « Yao », son prochain film, Omar Sy joue le rôle d’une star de l’Hexagone qui se rend sur la terre de ses ancêtres, au Sénégal. © Rebecca Cabage/AP/SIPA

Dans « Yao », son dernier film qui sort mercredi 23 janvier en France, Omar Sy joue le rôle d’une star de l’Hexagone qui se rend sur la terre de ses ancêtres, au Sénégal. Après celui des Français, dont il est l’une des célébrités préférées, va-t-il conquérir le cœur des Africains ?

1- Têtu

Il fait partie d’une fratrie de huit. Sa mère, d’origine mauritanienne, était femme de ménage ; son père, un peul émigré de Bakel (Sénégal), ouvrier dans une usine automobile en France. « Fais pas de vagues, fais pas de bruit », lui conseillent ses parents. Lui s’obstine, en autodidacte : il joue la comédie sans passer par une école et accepte son premier rôle à Hollywood avant même de maîtriser l’anglais.

2- Réseau

Il est ami de longue date avec d’autres stars qui ont grandi à Trappes, en banlieue parisienne : Jamel Debbouze, qui lui a confié ses premiers jobs d’humoriste, Nicolas Anelka, qu’il a toujours défendu face à la presse et aux supporters mécontents… Il est aussi complice avec le rappeur Mokobé, avec qui il a créé « la danse du mal au dos ».

3- Box office

Intouchables, qui a propulsé sa carrière, est le long-métrage français le plus vu hors de l’Hexagone : plus de 50 millions d’entrées dans le monde. Pour son rôle dans ce film, il a reçu le César du meilleur acteur en 2012, une première pour un comédien noir en France.

Omar Sy à la cérémonie des César en 2012. © OmarSy/CC/WikimediaCommons

4- Bonheur

Il est en couple depuis vingt ans avec Hélène Sy, la mère de ses cinq enfants, qu’il présente comme son « seul manager ». Celle-ci dirige l’association CéKeDuBonheur, qui améliore la qualité de vie des enfants hospitalisés en organisant notamment des rencontres avec des personnalités, de Marion Cotillard à Nagui, en passant par Leïla Bekhti.

5- Hollywood

Il est l’un des rares Français à poursuivre une vraie carrière à Hollywood. Il apparaît dans X-Men: Days of Future Past, Jurassic World, Inferno, et donnera la réplique à Harrison Ford dans L’Appel de la forêt, adapté du roman de Jack London (sortie en décembre 2019).

6- Ni noir ni blanc

« Je ne suis pas un acteur noir », a-t-il déclaré à JA, affirmant par là vouloir être vu avant tout comme un comédien. Il a incarné des personnages de fiction théoriquement blancs dans les adaptations de L’Écume des jours et de Knock. On l’apercevra sur Netflix dans le rôle d’Arsène Lupin.


>>> À LIRE – Écrans blancs pour acteurs noirs


7- Flop

Son apparition dans un film ne transforme pas forcément un navet en blockbuster. À preuve : Le Flic de Belleville n’a fait « que » 600 000 entrées, alors qu’il était diffusé sur 500 écrans.

8- Colère

Connu pour son rire tonitruant, il peut aussi se fâcher très fort. Par exemple contre le polémiste Éric Zemmour, qu’il a traité de « criminel », rappelant qu’il a été condamné pour incitation à la haine. Ou, plus récemment, à la gare de Lyon, contre un contrôleur qui ne voulait pas le laisser monter dans un train avec sept valises… provoquant l’intervention de la police.

9- Crésus

Selon le magazine Capital, il serait, après Marion Cotillard, l’acteur français le mieux payé, avec des revenus estimés à 3,4 millions d’euros pour l’année 2016.

10- Racines

Dans Yao, il est acteur et aussi coproducteur, car il voulait s’investir dans cette aventure qui, selon lui, « raconte le Sénégal de 2018 ». Les premières interviews qu’il a données et les avant-premières ont toutes eu lieu sur place.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte