Politique

Gabon : Marie-Madeleine Mborantsuo, une « régente » toute-puissante

Réservé aux abonnés | | Par
David Ignaszewski pour JA

© David Ignaszewski pour JA

Alors que le président Ali Bongo Ondimba (ABO) poursuit sa convalescence au Maroc, la présidente de la Cour constitutionnelle gabonaise est plus puissante que jamais.

Marie-Madeleine Mborantsuo s’est rendue à Rabat le 14 décembre, officiellement pour présenter au chef de l’État les résultats des élections législatives.


>>> À LIRE – Gabon – Marie-Madeleine Mborantsuo : « Je ne défends pas les intérêts de la famille Bongo »


ABO consulte également la « régente » sur la formation du prochain gouvernement. La démission d’Emmanuel Issoze Ngondet, le Premier ministre, était attendue sitôt les résultats publiés.

Grincement de dents

Selon nos sources, le chef du gouvernement devrait être reconduit dans ses fonctions. Dans le cas contraire, il vise la présidence de l’Assemblée nationale.

Lui aussi visiteur assidu d’ABO, Maixent Accrombessi, son ancien directeur de cabinet, tente de contrecarrer l’influence de Mborantsuo

Lui aussi visiteur assidu d’ABO, Maixent Accrombessi, son ancien directeur de cabinet, tente de contrecarrer l’influence de Mborantsuo et de placer à la primature ou à l’Assemblée un de ses amis, Yves Fernand Manfoumbi, l’ex-ministre de l’Agriculture.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte