Dossier

Cet article est issu du dossier «Décideurs : ils feront 2019»

Voir tout le sommaire
Agroalimentaire

[Ils feront 2019] Youssef Omaïs, PDG de Patisen (Sénégal)

Visite de l'usine de Patisen basée à Dakar.Rencontre avec Youssef Omais, Président Directeur General de Patisen. le 8 novembre 2018. © Sylvain Cherkaoui pour JA

L’homme d’affaires sénégalais d’origine libanaise, Youssef Omaïs, 64 ans, a réussi à hisser Patisen, qu’il a fondé en 1981, au rang de leader de l’industrie alimentaire au pays de la Teranga.

Adepte de l’approfondissement de son cœur de métier (bouillons, pâtes à tartiner, boissons aromatisées, etc.), il a mis en service cette année de nouvelles unités de production de bouillon, de mayonnaise, de margarine et de raffinage du sel pour des investissements avoisinant les 40 milliards de F CFA (60 millions d’euros).

Alliance avec Wilmar

Déjà présent à travers des filiales en Côte d’Ivoire et au Nigeria, et exportant dans une quarantaine de pays de par le monde, il multiplie les partenariats avec des géants de l’agro-industrie. Objectif ? Accélérer sa conquête continentale à partir de sa plateforme sénégalaise.


>>> À LIRE – Série vidéo : les Libanais d’Afrique de l’Ouest


Pour y parvenir, Youssef Omaïs ménage sa monture. Il a noué une alliance avec le singapourien Wilmar, géant mondial de l’huile de palme, qui devrait à terme déboucher sur l’implantation au sein du futur port de Bargny-Sendou, près de Dakar, d’une raffinerie d’huile d’arachide et probablement d’une minoterie.

Sylvain Cherkaoui pour JA

D’ailleurs, Patisen produit depuis peu, pour Wilmar, du bouillon en cube exclusivement destiné au marché nigérian. L’entrepreneur nourrit tout simplement l’ambition de devenir dans les dix prochaines années « le champion de l’agro­alimentaire de Dakar à Djibouti ».

 

Fermer

Je me connecte