Dossier

Cet article est issu du dossier «Cemac : comment en finir avec la crise ?»

Voir tout le sommaire
Politique économique

Cemac : comment en finir avec la crise ?

Après la récession et la stagnation, la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale renoue timidement avec la croissance. © CELIA LEBUR/AFP

Après deux années de récession, la croissance reprend timidement des couleurs en Afrique centrale. Mais, si la catastrophe a pu être évitée, il y a encore loin de la coupe aux lèvres.

Les six économies de la Cemac (Cameroun, Gabon, Guinée équatoriale, Centrafrique, Congo, Tchad) ne sont pas passées loin de la catastrophe en 2017. La chute spectaculaire des cours du pétrole à partir de 2014 a non seulement cassé la croissance, mais aussi déséquilibré gravement les budgets des États, aggravé les déficits des comptes courants et surtout asséché les réserves en devises, qui étaient tombées pour l’ensemble de la communauté à 1,7 mois d’importations de biens et services, le Tchad n’ayant plus rien en caisse.

Le couteau sous la gorge et menacés d’une dévaluation de leur monnaie commune, le franc CFA, les six États ont taillé dans leurs dépenses, notamment en matière d’investissements. L’aide du FMI et des bailleurs de fonds leur a permis de rendre un peu moins douloureux cet ajustement qui, chez plusieurs d’entre eux (le Gabon et le Tchad, notamment), a provoqué des

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte