Politique

Burkina Faso : Ablassé Ouédraogo fustige « la dégradation de la situation sécuritaire »

Ablassé Ouédraogo, ministre burkinabè des Affaires étrangères (1994-1999). © Hippolyte Sama pour JA

Dans une lettre ouverte adressée à Roch Marc Christian Kaboré en septembre, Ablassé Ouédraogo, ministre burkinabè des Affaires étrangères dans les années 1990, a déploré l'évolution de la situation sécuritaire dans le pays.

Ministre burkinabè des Affaires étrangères (1994-1999) et brièvement conseiller spécial de Blaise Compaoré en 1999, Ablassé Ouédraogo s’est porté candidat à l’élection présidentielle de 2015. Arrivé en cinquième position avec seulement 1,93 % des suffrages, l’ex-directeur général adjoint de l’Organisation mondiale du commerce (OMC) et leader du parti Le Faso autrement a ensuite rejoint l’opposition à Roch Marc Christian Kaboré.

Lettre ouverte à Kaboré

Dans une lettre ouverte adressée au chef de l’État en septembre dernier, il fustige « la dégradation de la situation sécuritaire », notamment dans l’est du pays, et l’incapacité des autorités à y faire face.

À 65 ans, cet économiste originaire de la province du Kadiogo est membre de la Coalition pour la démocratie et la réconciliation nationale (Coder), dont il exerce la présidence tournante jusqu’en février 2019 et qui regroupe les anciens soutiens de Blaise Compaoré, dont le CDP (ex-parti au pouvoir).

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte