Livres

« La mort est une corvée », une plongée dans la guerre dévastatrice syrienne

Kkhaled Khalifa © Editions Actes Sud

Avec son nouveau roman « La mort est une corvée », l’auteur syrien Khaled Khalifa raconte la guerre qui dévaste son pays et met en lumière une part d’humanité qui résiste.

Au moment de mourir, Abdellatif al-Sâlim émet une dernière volonté : être enterré près de la tombe de sa sœur, dans son village natal, ‘Anâbiyya. C’est ainsi qu’une fratrie désunie et orpheline quitte Damas et s’engage sur les routes d’un pays ravagé par la guerre civile en direction du nord au volant d’un minibus transformé en corbillard avec, à son bord, la dépouille du père sur son lit de glace.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte