Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : la dernière ligne droite»

Voir tout le sommaire
BTP & Infrastructures

Côte d’Ivoire : Port-Bouët, entre Nice et Santa Monica ?

Un chemin piétonnier et une piste cyclable de 8 km, tous deux en cours d’aménagement. © OLIVIER pour JA

La capitale économique ivoirienne aura bientôt sa promenade de la Mer. Inspiré de la promenade des Anglais de Nice, la cité balnéaire française, avec laquelle le district d’Abidjan est d’ailleurs jumelé depuis juillet 2013, et de la Third Street Promenade de Santa Monica, en Californie, ce projet est l’un des chantiers phares du gouvernement en matière de tourisme à Abidjan.

Financée par l’État pour un investissement estimé à 6,7 milliards de F CFA (10,2 millions d’euros), conçue par le cabinet Atelier d’architecture d’Abidjan (3A) et exécutée par l’entreprise de BTP et de génie civil ivoirienne Ekacico, la première phase du projet est en cours de réalisation et devrait être livrée d’ici à la fin de l’année 2020.

Proximité et sécurité

Engagée en 2017, elle porte principalement sur l’aménagement d’un chemin piétonnier et d’une piste cyclable de 8 km chacun, le long de la plage située entre la cité universitaire de Port-Bouët (en bordure du boulevard de Petit-Bassam) et le carrefour d’Anani (sur l’autoroute vers la cité balnéaire de Grand-Bassam, au sud-est d’Abidjan).


>>> À LIRE – Tourisme : la Côte d’Ivoire affiche ses ambitions


Le chantier comprend aussi la construction de quatre parkings d’une capacité totale de 900 véhicules, de commerces et de neuf postes de police afin d’assurer la sécurité des promeneurs – un dispositif qui sera ensuite complété par huit postes d’observation et de secours en mer. Le point d’orgue de cette première tranche de travaux sera la réalisation d’un complexe alliant culture et commerces, sports et loisirs, tradition et écologie.

La deuxième phase du projet fera quant à elle appel à l’investissement privé. Plus futuriste, elle devrait comporter des infrastructures sportives – piscine, terrain de basket-ball, courts de tennis, salle de sport, hangar pour la location de kitesurf… – et un héliport.

Panneaux photovoltaïques

En matière de préservation de l’environnement, la promenade de la Mer se veut exemplaire, avec des panneaux photovoltaïques pour alimenter le réseau électrique et l’éclairage public ainsi que des hangars en forme de pirogue – rappelant ceux des pêcheurs et des transporteurs – qui abriteront des commerces et des points de location de vélos et de skateboards.

Le tout sera aménagé pour que les Abidjanais et les touristes puissent profiter du front de mer en toute sérénité et de façon ludique, avec notamment deux aires de jeux pour enfants. « Paris a sa tour Eiffel, Genève son jet d’eau, New York sa statue de la Liberté. Abidjan, elle, n’a pas de lieu qui symbolise son identité culturelle et touristique. Ce projet va le lui donner », résume Siandou Fofana, le ministre du Tourisme et des Loisirs.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte