Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d'Ivoire : la dernière ligne droite»

Voir tout le sommaire
Vie des partis

Côte-d’Ivoire : au PDCI, la désunion fait la force

Henri Konan Bédié, le président du PDCI. © Sylvain Cherkaoui pour J.A

La rupture entre Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara aura fait bien des dégâts. Certains cadres du parti d’Houphouët ont choisi de ne plus suivre leur chef, qui, loin d’être affaibli, a encore deux ans pour réussir son pari.

C’est un jeu à quitte ou double. Après sept années à partager le pouvoir avec Alassane Ouattara, Henri Konan Bédié (HKB) a choisi, en août dernier, de rompre avec son cadet. Le Sphinx ne veut plus se contenter des parts d’un gâteau qui aiguise tant d’appétits, il veut tout. Au risque de tout perdre. Ce choix, qui entraîne une large recomposition de l’échiquier politique, a dérouté parmi les plus capés des barons ivoiriens.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte