Politique

Talon coupe les vivres au parti de Houngbédji, Azali Assoumani rétabli après un malaise vagal…

Secrets de Palais © JA

Patrice Talon a refusé de financer le PRD d'Adrien Houngbédji ; le président comorien Azali Assoumani a bien été victime d’un malaise vagal le 1er décembre... Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d'État et de leur premier cercle.

  • Bénin : Talon coupe les vivres au PRD

Michel Euler/AP/SIPA

Le 29 novembre, lors de son tête-à-tête au Palais avec Adrien Houngbédji, Patrice Talon est resté sur ses positions. Bien que le patron du PRD lui ait réaffirmé son soutien, le chef de l’État a refusé de financer ce parti, qui a fait défection au Bloc républicain [présidentiel] aux législatives de 2019.


>>> À LIRE – Bénin : la lune de miel entre Patrice Talon et Adrien Houngbédji va-t-elle tourner au vinaigre ?


  • Comores : Azali Assoumani rétabli

Christophe Ena/AP/SIPA

Azali Assoumani a bien été victime d’un malaise vagal, le 1er décembre à Moroni, pendant les célébrations du 15e anniversaire de l’Université des Comores. Ses gardes du corps l’ont empêché de tomber alors qu’il perdait brièvement connaissance. La conférence-débat avec des élèves qui devait suivre son discours a été annulée, tout comme le programme présidentiel du week-end. Après avoir vu son médecin personnel, le chef de l’État a subi une batterie de tests qui ont confirmé la nature bénigne de cette indisposition.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte