Banque

Banque : l’offre d’un collectif camerounais pour acquérir 72,6 % des parts de la BPCE dans la Bicec

Vue de Yaoundé, Cameroun. © Cifor/ CC/Flickr

Un collectif d’hommes d’affaires camerounais a proposé fin novembre à la Banque populaire Caisse d’épargne (BPCE) d’acquérir 72,6 % de ses parts dans la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec).

Le 28 novembre, un collectif d’hommes d’affaires camerounais a proposé au groupe français Banque populaire Caisse d’épargne (BPCE) d’acquérir 72,6 % de ses parts dans la Banque internationale du Cameroun pour l’épargne et le crédit (Bicec), soit 50 % du capital total de cette dernière.

Cette offre en concurrence une autre, venue du Maroc : le groupe Banque centrale populaire (BCP) souhaiterait acquérir la totalité des actifs de la BPCE dans la Bicec.


>>> À LIRE – Cameroun : une plainte va être déposée contre BPCE au sujet de la cession des actifs de la Bicec


Concurrence marocaine

Les membres du collectif, qui ont préféré garder l’anonymat, estiment que la BPCE devrait élargir le capital de la Bicec à des ressortissants camerounais et les préférer à des fonds marocains. Représentés par Mes Michel Janvier Voukeng et Guy-Alain Tougoua, ils se déclarent prêts à boucler un tour de table dans les deux mois et pourraient laisser BCP entrer au capital de la Bicec à hauteur de 18,5 % environ, « par courtoisie commerciale ».

Ils se tiennent toutefois prêts, si nécessaire, à se passer des Marocains et à acheter la totalité des parts de la BPCE dans la Bicec.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte