Politique

Tunisie : Chahed tente de rallier des politiciens de tous bords à son futur parti

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 12 décembre 2018 à 15h00
Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed.

Le chef du gouvernement tunisien, Youssef Chahed. © Hassene Dridi/AP/SIPA

Le chef du gouvernement tunisien Youssef Chahed tente des rallier des hommes politiques de tous les bords à son futur parti, qui devrait s’appeler Amal Tounes et être lancé en janvier.

Youssef Chahed, qui compte lancer son parti en janvier, tente de rallier des politiciens de tous bords. Ses communicants s’emploient à leur démontrer que les désaccords peuvent être surmontés.


>>> À LIRE – Tunisie : le remaniement de Chahed précise les nouvelles alliances mais exacerbe les tensions


Bisbilles au sein de la Coalition nationale

Mais des bisbilles éclatent déjà au sein de la Coalition nationale, le groupe parlementaire sur lequel le chef du gouvernement s’appuie pour créer sa formation. Le leadership de Mustapha Ben Ahmed y est contesté et certains députés refusent que des personnalités telles que Mohsen Marzouk, fondateur de Machrou Tounes, rejoignent le futur parti.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3095_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer

Je me connecte