Politique

[Tribune] Rachid Mimouni, l’écrivain visionnaire

Par

Benaouda Lebdai est professeur des universités et chroniqueur littéraire, spécialiste de littérature africaine.

L'écrivain algérien Rachid Mimouni. © Capture écran/YouTube/INA

Vingt-trois après son décès, l’écrivain engagé Rachid Mimouni, qui fut parmi les premiers à alerter sur la déliquescence d’un système, exerce encore une forte influence.

Pourfendeur des administrateurs véreux, de la corruption, du népotisme, l’écrivain engagé Rachid Mimouni, fauché par la mort en pleine maturité créatrice, ne laissait planer aucune ambiguïté sur sa position de romancier : « Ne comptez pas sur moi pour dire que mon pays est le meilleur du monde. […] Je veux choquer pour pousser les gens à agir. »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte