Défense

RDC : une alerte aux Shebab somaliens à l’origine de la fermeture de l’ambassade des États-Unis

Des combattants Shebab dans la région de Mogadiscio le 5 mars 2012 (photo d'illustration). © Stringer/AP/SIPA

Une quinzaine de Shebab somaliens seraient entrés en RDC par voie terrestre, à la mi-novembre, selon les services secrets américains, poussant ainsi les autorités américaines à fermer leur ambassade à Kinshasa.

Depuis le 26 novembre, l’ambassade des États-Unis en RD Congo est fermée. Des informations « crédibles et précises » faisant état d’une menace terroriste contre des intérêts américains à Kinshasa lui seraient parvenues. Selon les services secrets américains, une quinzaine de Shebab somaliens seraient entrés en RD Congo par voie terrestre, à la mi-novembre.

Les Shebab localisés ?

Dès le 18, l’armée congolaise aurait quadrillé la région de Lubumbashi. Les autorités auraient d’abord assuré avoir retrouvé leur trace, avant de se rétracter quand Washington leur en a demandé la preuve. Depuis, Kinshasa garde un silence embarrassé, et les Shebab semblent s’être volatilisés.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte