Politique

En Israël, Idriss Déby Itno en quête de nouveaux équipements pour surveiller le Tibesti

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 3 décembre 2018 à 13:12

Idriss Déby Itno et Benyamin Netanyahou, à Jérusalem, le 25 novembre. © RONEN ZVULUN/AFP

Le président tchadien a mené une visite inédite en israël, du 25 au 27 novembre. Au menu des discussions avec Benyamin Netanyahou : le rétablissement des relations diplomatiques et les questions sécuritaires, en particulier dans le Tibesti.

Lors de sa visite en Israël (25-27 novembre), Idriss Déby Itno (IDI) a abordé avec Benyamin Netanyahou, le Premier ministre, le sujet du rétablissement des relations diplomatiques bilatérales, rompues depuis 1972. Dore Gold, l’ancien ambassadeur d’Israël à l’ONU, joue un rôle actif en ce sens.

Systèmes d’écoute

Le président tchadien a surtout entrepris ce voyage pour évoquer les questions de sécurité et profiter du savoir-faire de ses hôtes dans ce domaine.


>>> À LIRE – Tchad : Idriss Déby Itno remanie son gouvernement sur fond de crise dans le Tibesti


L’Agence nationale de sécurité (ANS, les renseignements tchadiens) bénéficie depuis plusieurs années de matériel d’écoute israélien, dont elle se sert pour capter les communications satellite (via des téléphones Thuraya) des rebelles de l’est du pays. Cette technologie devenant peu à peu obsolète, l’ANS veut, selon nos sources, se doter d’équipements mieux adaptés.

IDI, qui était accompagné dans ce voyage de Djiddi Saleh, son conseiller à la sécurité et ex-directeur général de l’ANS, ainsi que de Kérimo Déby Itno, son fils, par ailleurs directeur de la coopération militaire au ministère des Affaires étrangères, aimerait disposer d’un système fiable pour surveiller le Tibesti, où, depuis août, des groupes rebelles ont refait leur apparition.