Dossier

Cet article est issu du dossier «Tunisie : 2019, l’année de tous les enjeux»

Voir tout le sommaire
Vie des partis

Tunisie – Lotfi Zitoun : « Le système actuel a montré ses limites »

Le conseiller de Rached Ghannouchi . © AUDE OSNOWYCZ/SIPA

Selon Lotfi Zitoun, membre du bureau exécutif d’Ennahdha, le bicéphalisme et l’absence de consensus freinent le pays depuis cinq ans et mettent désormais en péril le processus démocratique.

Fidèle compagnon de route de Rached Ghannouchi, dont il est le conseiller politique depuis leur exil à Londres en 1991, Lotfi Zitoun affiche des positions modernistes, parfois à l’encontre de celles de son parti, Ennahdha, l’un des piliers de la majorité.

Selon lui, le bicéphalisme de l’exécutif et l’absence de consensus freinent le pays depuis cinq ans et mettent désormais en péril le processus démocratique.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte