Cinéma

Cinéma – Bassam Jarbawi : « Il y a un mur devant nous »

Bassam Jarbawi © Capture écran/YouTube/ Festival Cinemed

Avec son film « Screwdriver », racontant l’impossible réadaptation d’un ancien détenu, le réalisateur palestinien Bassam Jarbawi veut mettre des visages et des émotions sur le calvaire de son peuple.

À une dizaine de kilomètres de Jérusalem, dans le camp d’Al-Amari de Ramallah, les journées de Ziad (Amir Khoury) et de Ramzi (Adham Abu Aqel), deux jeunes de 18 ans, sont rythmées par les matchs de basket, les virées en voiture et les rigolades entre copains. Jusqu’à ce que deux événements dramatiques ferment cette parenthèse enchantée : Ramzi est abattu par un sniper, et Ziad arrêté pour un crime qu’il n’a pas commis.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte