Diplomatie

Cameroun : l’Ambazonie plaide sa cause en Afrique australe

Dans une rue de Bamenda, au Cameroun anglophone (photo d'illustration).

Dans une rue de Bamenda, au Cameroun anglophone (photo d'illustration). © Rbairdpcam/CC/Flickr

Ebenezer Akwanga, le leader d’un groupe séparatiste anglophone au Cameroun, était en tournée en Afrique australe, notamment à Johannesburg et au Lesotho, pour promouvoir la cause de l’indépendance de l’Ambazonie.

En novembre, Ebenezer Akwanga, président de l’African People’s Liberation Movement (APLM) et des Southern Cameroon Defense Forces (Socadef), était en tournée pour promouvoir la cause de l’indépendance de l’Ambazonie (régions du nord-ouest et du sud-ouest du Cameroun).

Ce natif de Tiko (Sud-Ouest) s’est adressé le 17 novembre, à Johannesburg, aux militants du South African Communist Party (SACP), de la Young Communist League of South Africa et du South African Students Congress.


>>> À LIRE – Cameroun : Biya contre les Ambazones


Les revendications ambazoniennes

Son objectif : faire connaître les revendications ambazoniennes à Blade Nzimande, ministre des Transports et secrétaire général du SACP, ainsi qu’aux trois autres membres du gouvernement issus de ce parti (Commerce et Industrie, Agriculture, Communication).


>>> À LIRE – Cameroun : Ekok, la ville que l’armée ne voulait pas laisser aux sécessionnistes


Le 21, le séparatiste anglophone, qui vit en exil dans le Maryland (États-Unis) depuis 2006, s’est rendu au Lesotho, où il a rencontré Lesego Makgothi, le ministre des Affaires étrangères, puis, le 22, des parlementaires.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte