Politique

Centrafrique : accusé d’avoir soutenu la Séléka, Crépin Mboli-Goumba a porté plainte pour diffamation

Réservé aux abonnés
Par
Mis à jour le 30 novembre 2018 à 12:48

Des rebelles de la Séléka à Bria, dans le nord-est de la Centrafrique, en 2013.

Accusé par le journaliste Maurice Wilfried Sebiro d’avoir financé et soutenu la Séléka, Crépin Mboli-Goumba, l’ancien ministre d’État aux Travaux publics de Michel Djotodia, a porté plainte pour diffamation et incitation à la haine.

Crépin Mboli-Goumba, l’ancien ministre d’État aux Travaux publics de Michel Djotodia, a porté plainte contre le journaliste Maurice Wilfried Sebiro pour diffamation et incitation à la haine.

Représenté par l’avocate française Anne Carroger, Mboli-Goumba, aujourd’hui opposant au président centrafricain, réclame 450 000 euros de dommages et intérêts au directeur de publication du site centrafriquelibre.info, qui, dans une série d’articles, l’a accusé d’avoir financé et soutenu la Séléka, et d’avoir ainsi contribué aux massacres imputés à cette milice.

Audience le 9 janvier

Le journaliste n’a pu être contacté mais, sur son compte Facebook, il se dit « dans le cercle du pouvoir depuis trois ans ». L’affaire a été portée devant le tribunal correctionnel de Montargis (centre de la France), où il réside. L’audience a été fixée au 9 janvier.