Diplomatie

Gabon-UA : quand Régis Immongault s’explique avec Moussa Faki Mahamat

Régis Immongault, le ministre gabonais des Affaires étrangères. © DR

Appréciant peu l'annonce de Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA, concernant l'envoi d'une mission d’information à Libreville au sujet de « la situation sanitaire du chef de l’État gabonais », Régis Immongault, le ministre des Affaires étrangères, lui a répondu.

Le gouvernement gabonais a peu apprécié que Moussa Faki Mahamat, le président de la Commission de l’UA, « préoccupé par certains développements en rapport avec la situation sanitaire du chef de l’État gabonais », ait rappelé, dans un communiqué daté du 17 novembre, « l’indéfectible attachement de l’UA au strict respect de l’ordre constitutionnel ». Le Tchadien proposait en outre l’envoi d’une « mission d’information et d’écoute à Libreville ».

Dès le lendemain, en marge du sommet de l’UA d’Addis-Abeba, Régis Immongault, le ministre des Affaires étrangères (qui représentait le Gabon), et Faki Mahamat se sont expliqués. Ce dernier a assuré que sa proposition était bienveillante et visait à favoriser un dialogue entre tous les acteurs.


>>> À LIRE – Gabon : enquête sur le fonctionnement de l’État en l’absence d’Ali Bongo


Mission reportée

Immongault a rétorqué que la « solidité des institutions gabonaises [n’était] plus à prouver », ce qu’il a réaffirmé le 20 novembre dans un communiqué. La mission de l’UA a été reportée. Paul Kagame, le président en exercice de l’UA, suit de près la convalescence d’Ali Bongo Ondimba.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte