Économie

Gabon – Litige du terminal d’Owendo : Bolloré répond à l’Oprag

Vincent Bolloré à Paris le 22 juin 2016. © Kamil Zihnioglu/AP/SIPA

Un article de Jeune Afrique (no 3018) portant sur le litige financier qui oppose, depuis quelques semaines, l’Office des ports et rades du Gabon (Oprag) à Bolloré Transport & Logistics (BTL) à propos de la gestion du terminal d’Owendo, a provoqué la réaction de l’opérateur français, resté muet jusque-là.

Dans un courrier daté du 12 novembre, adressé au Syndicat des consignataires du Gabon et dont Jeune Afrique a obtenu copie, Bolloré Transport & Logistics estime que l’Oprag ne peut prélever les droits de port et les taxes sur les marchandises que les compagnies maritimes et les chargeurs versent à l’opérateur.


>>> À LIRE – Au Gabon, Bolloré à nouveau dans le collimateur des autorités portuaires


Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte