Société

[Chronique] Fichage ethnique : la défense des recruteurs du PSG

Les recruteurs du PSG, dont l’utilisation du fichage ethnique a été révélée par les Football Leaks, ont invoqué pour leur défense le flou qui entoure parfois les actes de naissance des joueurs nés en Afrique.

Réservé aux abonnés
Mis à jour le 23 novembre 2018 à 18:30
Damien Glez

Par Damien Glez

Dessinateur et éditorialiste franco-burkinabè.

© Glez

Selon les Football Leaks, révélés notamment par Mediapart, des recruteurs du PSG ont utilisé un fichage ethnique avec quatre mentions : « Français », « Maghrébin », « Antillais » et « Africain ». Cette pratique viole la loi française, qui « interdit d’enregistrer des informations faisant apparaître, directement ou indirectement, les origines raciales ou ethniques ».
Pour leur défense, les recruteurs ont invoqué le flou qui entoure parfois les actes de naissance des joueurs nés en Afrique.