Livres

Littérature : « Frère d’âme », la boue et le sang

L'écrivain français David Diop durant une séance photo à Paris; le 20 septembre 2018. © joel saget/AFP

Cent ans après la fin de la Première Guerre mondiale, l’écrivain sénégalais David Diop obtient le Goncourt des lycéens avec un roman saisissant sur la dérive meurtrière d’un tirailleur confronté à l’horreur des tranchées.

Il est des livres qui vous coupent le souffle, oppressent votre poitrine, retournent votre estomac, des livres que pourtant vous continuez à lire avidement, emporté par les mots, avec l’impression à la fois honteuse et jouissive de contempler l’humanité à nu. Frère d’âme, du Sénégalais David Diop, appartient à cette catégorie rare. Passé la surprise des premières lignes, le flux palpitant des phrases diffuse son poison, provoquant frissons et émotions contradictoires : sa lecture est une épreuve bouleversante.

Dès la deuxième page du roman, le décor est posé : « Ah Mademba Diop, mon plus que frère, a mis trop longtemps à mourir. Ça a été très, très difficile, ça n’en finissait pas, du matin aux aurores, au soir, les tripes à l’air, le dedans dehors, comme un mouton dépecé par le boucher rituel après son sacrifice. Lui, Mademba, n’était pas encore mort qu’il avait déjà le dedans du corps dehors. Pendant que les autres s’étaient réfugiés dans les plaies béantes de la terre qu’on appelle les tranchées, moi je suis resté près de Mademba, allongé contre lui, ma main droite dans sa main gauche, à regarder le ciel bleu sillonné de métal. »

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte