Interview

Maroc – Mohamed Derrabi : « Une école supérieure de commerce ne se résume pas à la formation »

Par  | 

L’ancien vice-président de l’université Mundiapolis met son expérience au service du groupe toulousain Toulouse business school. Objectif : capter les talents d’Afrique subsaharienne.

Arrivé en 2016 pour dynamiser la présence du groupe Toulouse Business School (TBS) à Casablanca, Mohamed Derrabi a aussi été doyen de l’université Al-Akhawayn de 2006 à 2010 et vice-président de l’université Mundiapolis, à Casablanca. Il dirige l’une des rares écoles africaines triplement accréditées, par l’Europe (Equis), le Royaume-Uni (AMBA) et les États-Unis (AACSB).

Jeune Afrique : Quels chantiers avez-vous menés depuis votre arrivée ?

Mohamed Derrabi : TBS Casablanca ne fonctionnait que les week-ends pour la formation continue. Aujourd’hui, notre campus est dans ses propres murs, nous travaillons avec les autres filiales de TBS et le siège de Toulouse. Nous avons obtenu des accréditations du ministère marocain de l’Enseignement supérieur et mis en place, l’année dernière, le bachelor en formation initiale. La promotion comptait 150 étudiants, auxquels se sont joints 100 étudiants cette année. Toutes promotions confondues, ils sont aujourd’hui 400.

Les étudiants nous choisissent parce que les accréditations internationales sont un gage de qualité

Est-il pertinent en Afrique d’être reconnu par les organismes internationaux d’accréditation ?

Absolument. Les étudiants nous choisissent parce que les accréditations internationales sont un gage de qualité. Elles parlent d’elles-mêmes, bien qu’elles ne soient pas encore bien identifiées par les Marocains. Et si la tendance n’est pas encore confirmée au Maroc, la récente création d’une accréditation nationale incitera les écoles à obtenir ensuite des accréditations internationales.

>> LIRE AUSSI : Francis Bécard (Y Schools) : « L’Afrique se développera si ses entreprises sont dirigées par des Africains »

Certaines écoles au Maroc ne s’y intéressent pas car les critères à remplir donnent trop d’importance à la recherche fondamentale…

Une école de commerce ne se résume pas à la formation. Elle doit aussi se consacrer à la recherche. On forme des étudiants pour les métiers d’aujourd’hui mais aussi pour l’avenir. Et tous les métiers d’avenir naissent dans les laboratoires de recherche. De plus, un enseignant-chercheur est au fait des nouveautés. Et les premiers bénéficiaires de ses recherches sont ses étudiants.

Les non-Marocains représentent entre 15 % et 20 % des étudiants, et ils sont en majorité subsahariens

Comment attirez-vous les talents de l’Afrique subsaharienne ?

Nous développons des conventions avec des écoles, par exemple avec l’université internationale de Grand-Bassam, en Côte d’Ivoire. Parallèlement, nous avons nos propres mécanismes de promotion sur place pour attirer des étudiants. Les non-Marocains représentent entre 15 % et 20 % d’entre eux, et ils sont en majorité subsahariens. C’était l’un de nos objectifs. Notre marketing sera plus agressif dans les deux ans.

Le Maroc a tardé à prendre au sérieux le potentiel de l’Afrique subsaharienne en matière de talents. Comment l’expliquez-vous ?

En réintégrant l’UA, le Maroc a réaffirmé ses ambitions de travailler avec le continent. Le royaume y investit beaucoup, notamment en Côte d’Ivoire. Notre image a été redorée, et nous recevons de plus en plus d’étudiants ivoiriens.

Les entreprises participent à l’enseignement, accueillent des stagiaires et viennent présenter leurs activités et leurs métiers au cours d’un forum

Comment travaillez-vous avec les entreprises ?

Nos accréditations internationales nous obligent à travailler avec les entreprises. Elles nous aident à concevoir nos programmes au travers de comités de perfectionnement académique. Pour chaque programme existe un comité, composé en partie d’entreprises. Ces dernières participent à l’enseignement, accueillent des stagiaires et viennent présenter leurs activités et leurs métiers au cours d’un forum des entreprises.

>> LIRE AUSSI : Jacques Biot (Polytechnique) : « L’enseignement n’est pas un sujet virtualisable »

Vous avez mis en place un master en ressources humaines avec le cabinet Diorh. Comment cette fonction est-elle perçue par vos étudiants ?

Le métier des RH est en plein développement au Maroc. Il se restreint généralement à la gestion sociale et à la paie. Nous voulons créer une rupture vis-à-vis de cette conception en favorisant plutôt l’aspect développement des compétences. Nous sommes donc associés à ce cabinet historiquement leader au Maroc. Les étudiants de notre première promotion apprécient cette collaboration avec des professionnels.

Au sein de l’université Al-Akhawayn, nous avons fait la première accréditation d’assurance qualité avec le Pnud

Vous avez travaillé dix ans à l’université Al-Akhawayn. Que vous a apporté cette expérience ?

L’université Al-­Akhawayn est très intéressante du point de vue de sa culture maroco-américaine anglophone et de sa structure d’une grande souplesse. J’y ai mené les projets d’accréditations internationales. Nous avons fait la première accréditation d’assurance qualité avec le Pnud. J’ai aussi mené l’accréditation Epas de l’European Foundation for Management Deve­lopment (EFMD) pour le bachelor, qui fut le premier accrédité en Afrique. Tout cela m’a permis d’être formé dans la gestion des processus d’accréditations internationales, mais aussi en gestion, management et promotion ­académique.

Recevez les meilleures opportunités

Les opportunités du moment

Afrique

| Audit-Conseil
APPEL A CANDIDATURES – DIRECTEURS DE MISSION Région : Afrique francophone Profil recherché : Directeurs de mission d’audit / diagnostic 2AC - Associés Audit et Conseil, créé en 1988, est un cabinet d'audit et d'expertise-comptable inscrit en France auprès de l'Ordre des experts-comptables et de la Compagnie nationale des commissaires aux comptes. Le cabinet exerce ses activités à l’international dans les domaines de l’audit financier et opérationnel, le conseil en finances publiques auprès des États et des collectivités publiques des pays émergents et des Institutions de financement du développement en Afrique. Contexte d’intervention Nos experts interviennent dans le cadre d’audits / diagnostics de projets et programmes, dans divers secteurs économiques tant publics que parapublics sur mandat d’institutions telles que l’Agence française de développement (AFD), l’Union européenne (UE), la Banque mondiale (BM), DANIDA (Agence danoise de développement international), etc. Profils recherchés Nos directeurs de mission sont appelés à intervenir principalement en Afrique, soit seuls, soit en supervision d'auditeurs seniors et juniors. Le siège de 2AC leur fournit les appuis méthodologiques et les outils nécessaires. Références attendues 
  • Niveau Bac +5 en audit/gestion/comptabilité/finance/sciences économiques
  • Accréditation comptable et/ou certification professionnelle
  • Expérience générale d’au moins 15 ans en tant qu’auditeur comptable/financier
  • 8 ans d’expérience cumulée en tant qu’auditeur de programmes et projets financés par des institutions et/ou des bailleurs internationaux
  • Maitrise des procédures des bailleurs de fonds : Union européenne, AFD, DANIDA, BM, KfW, etc.
  • Solide expérience en audit de passation de marchés
  • Parfaite maîtrise du français
  • Atouts : Expérience en Afrique subsaharienne et maitrise de l’anglais.
Les candidats sont invités à envoyer leurs CV, incluant les références, à l’adresse : cv@2ac.fr Nous vous invitons à visiter notre site web : www.2AC.fr 2AC
2021-06-09 10:08:47
full-time
Togo

Africsearch Togo recrute pour la Banque Ouest Africaine de Développement dans le cadre du renforcement de son équipe :  UN JURISTE PRINCIPAL (AUX AFFAIRES JURIDIQUES OPERATIONNELLES) (H/F) Finalité du poste Veiller à la sécurité juridique des activités opérationnelles de la Banque par l’assistance et le conseil juridique ainsi que par la conservation des documents juridiques originaux de la Banque.  Missions Principales et Activités : Le Juriste Principal (aux affaires juridiques opérationnelles) a pour missions principales et activités : Fournir un appui juridique aux activités opérationnelles de la Banque :
  • Servir de conseil juridique de la Banque ;
  • Réaliser l’évaluation juridique des opérations de financement de la Banque ;
  • Produire et gérer les décisions des Organes délibérants de la Banque relatives aux opérations de la Banque ;
  • Elaborer les contrats opérationnels de la Banque et participer à leur négociation et mise en place ;
  • Assurer la gestion et le suivi d’exécution des contrats opérationnels de la Banque au plan juridique.
 Assurer la prise et la gestion des garanties recueillies par la Banque en couverture de ses opérations :
  • Assurer la prise des garanties ;
  • Assurer la conservation et le suivi des garanties constituées.
 Contribuer à la gestion et à la conservation des documents juridiques originaux de la Banque : 
  • Assister le Chef/Responsable de la Division pour la conservation des originaux.
 Coordonner les activités en l’absence du Chef de Division Qualifications et profil du poste :
  • Être titulaire d’un BAC+5 en Sciences juridiques avec spécialisation en Droit des Affaires/Droit Financier ;
  • Avoir une expérience professionnelle pertinente de cinq (5) ans au minimum dont deux (2) ans au moins à un emploi similaire avec des expériences en conseil juridique, en technique contractuelle, en gestion de garanties et des expériences techniques avérées dans le domaine juridique bancaire et la finance ;
  • Avoir une très bonne maîtrise du pack office (Word, Excel, PowerPoint) et bureautique ;
  • Être parfaitement bilingue (Anglais /Français) ;
  • Bonnes connaissances en comptabilité, finance et gestion de projets ; techniques d’organisation et en analyse financière d’entreprise.
 Aptitudes clés :
  • Capacité d’analyse et de synthèse ;
  • Sens de l’écoute et de la rigueur ;
  • Aptitude à travailler en équipe ;
  • Disponibilité ;
  • Capacité à travailler sous pression ;
  • Intégrité.
Les personnes intéressées sont invitées à envoyer leur CV (2 pages au maximum), lettre de motivation, copie des diplômes à partir du BAC ainsi qu’une copie de la pièce d’identité à l’adresse : infotg@africsearch.com  en indiquant les références du poste à pourvoir. Les candidatures féminines sont vivement souhaitées  Date limite de dépôt des candidatures le Mardi 22 Juin 2021 à 18 H 00 H TU N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail. Retrouvez le descriptif du poste sur www.africsearch.com /www.boad.org BOAD
2021-06-07 12:51:13
full-time
Togo

Africsearch Togo recrute pour la Banque Ouest Africaine de Développement dans le cadre du renforcement de son équipe :  UN GESTIONNAIRE FINANCIER CHARGE DE LA MOBILISATION DES RESSOURCES (H/F) Finalité du poste Participer aux opérations de levée de ressources de la Banque sur le marché régional de capitaux et sur le marché financier international.  Missions Principales et Activités : Le Gestionnaire Financier chargé de la mobilisation des ressources a pour missions principales et activités : Participer aux émissions sur le marché régional de capitaux :
  • Assurer le suivi des activités post-émission ;
  • Assurer le service de la dette ;
  • Assurer la mise en œuvre des actions relatives au lancement de l’opération ;
  • Faire le suivi du marché secondaire des titres émis ;
  • Assurer les relations avec le Conseil Régional et les structures centrales du marché ;
  • Assurer la mise en œuvre des actions relatives à la préparation et au lancement de l’opération ;
  • Conduire une équipe dans le cadre des missions sur le terrain.
 Participer aux émissions sur le marché financier international :
  • Participer à la sélection des Banques arrangeuses, du Conseil Juridique International et des autres parties prenantes ;
  • Assurer le service de la dette.
Qualifications et profil du poste :
  • Être titulaire d’un diplôme universitaire ou professionnel équivalent au BAC + 5 en Finances, Banque, Comptabilité et Sciences de gestion ;
  • Avoir une expérience professionnelle de cinq (5) ans au minimum avec des compétences confirmées dans le domaine de la Finance, la Trésorerie et les Instruments financiers (marchés financiers), l’Analyse financière d’entreprise, Techniques de financement et Techniques juridiques et fiscales ;
  • Avoir une très bonne maîtrise du pack office (Word, Excel, PowerPoint) et bureautique ;
  • Être parfaitement bilingue (Anglais /Français).
Compétences Requises :
  • Bonne connaissance de marchés financiers internationaux ;
  • Bonne connaissance du marché régional des capitaux.
Aptitudes clés :
  • Capacité d’analyse ;
  • Sens de la rigueur ;
  • Travail en équipe ;
  • Discrétion ;
Les personnes intéressées sont invitées à envoyer leur CV (2 pages au maximum), lettre de motivation, copie des diplômes à partir du BAC ainsi qu’une copie de la pièce d’identité à l’adresse : infotg@africsearch.com  en indiquant les références du poste à pourvoir. Les candidatures féminines sont vivement souhaitées Date limite de dépôt des candidatures le Mardi 22 Juin 2021 à 18 H 00 H TU N.B. : Seul(e)s les candidat(e)s présélectionné(e)s seront contacté(e)s par téléphone ou par e-mail. Retrouvez le descriptif du poste sur www.africsearch.com /www.boad.org BOAD
2021-06-07 12:44:39
full-time
Fermer