Pétrole & Gaz

Shell, retour pleins gaz en Afrique

Un employé de Shell, au large du Nigeria, en décembre 2011 (photo d'illustration). © Sunday Alamba/AP/SIPA

Après avoir délaissé le continent, où elle est surtout présente au Nigeria, la major anglo-néerlandaise s’active en Afrique de l’Est et s’apprête à revenir en Angola.

Il y a tout juste un an, en novembre 2017, Shell finalisait la cession de ses actifs pétroliers gabonais en exploitation, revendus pour 540 millions d’euros au britannique Assala energy. Pour la major anglo-néerlandaise, pilotée par Ben Van Beurden, cette vente n’a pourtant pas sonné le glas de sa présence sur le continent africain, bien au contraire.

« Après la chute des cours du baril de 2014-2015, nous avons fait une revue de l’ensemble de notre portefeuille d’actifs extractifs, et ces gisements gabonais matures ne correspondaient plus à nos objectifs stratégiques, tant sur les volumes de brut extraits, insuffisants, qu’en ce qui concerne la rentabilité, trop faible », explique Diederick Bax, directeur du développement du groupe pour l’Afrique subsaharienne. Ce Néerlandais, parfaitement francophone, fait d’ailleurs valoir que Shell n’a pas abandonné le Gabon, puisqu’il a conservé deux blocs d’exploration en offshore profond au large de Port-Gentil, dont le groupe espère toujours beaucoup.

Identifier de nouveaux gisements gaziers

Si en 2017 l’Afrique subsaharienne représentait seulement 7 % de la production du pétrolier (233 000 barils par jour, b/j), loin derrière l’Asie (34 %), l’Europe (19 %) et l’Amérique du Nord (19 %), la major n’entend pas y laisser les opportunités de découvertes à Total, ENI et BP. Identifier de nouveaux gisements gaziers comme ceux du Mozambique est aujourd’hui la priorité de Shell, qui est déjà numéro un mondial du négoce de gaz naturel liquéfié (GNL) et souhaite produire d’ici à 2050 dans le monde trois fois plus de gaz que de pétrole (contre moitié-moitié actuellement).

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte