Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : Après Aziz… Aziz ?»

Voir tout le sommaire
Politique

Mauritanie : les propositions de Messaoud Ould Boulkheir pour une alternance en 2019

Messaoud Ould Boulkheir, le patron de l’Alliance populaire progressiste (APP),  à son domicile en 2010, à Nouakchott.

Messaoud Ould Boulkheir, le patron de l’Alliance populaire progressiste (APP), à son domicile en 2010, à Nouakchott. © Jeune Afrique

Pour favoriser une alternance au pouvoir en 2019, Messaoud Ould Boulkheir, le patron de l’Alliance populaire progressiste (APP), a déposé une « feuille de route » à la présidence.

Leader historique de la lutte antiesclavagiste, Messaoud Ould Boulkheir a déposé une « feuille de route » à la présidence, dans laquelle il formule une série de propositions en vue de favoriser une alternance au pouvoir en 2019.
Le patron de l’Alliance populaire progressiste (APP), 75 ans, se bat également pour que l’article de la Constitution, qui fixe à 75 ans la limite d’âge pour être candidat à la présidentielle, soit modifié.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte