Politique

[Edito] ABO, son AVC et les Diafoirus* du Net

Par

François Soudan est directeur de la rédaction de Jeune Afrique.

Le président gabonais Ali Bongo lors d'un sommet Union européenne - Afrique, le 29 novembre 2017. © Diomande Ble Blonde/AP/SIPA

La communication qui entoure l’hospitalisation d’Ali Bongo Ondimba a été quasi inexistante : seuls quelques proches sont au courant de son état de santé et les Gabonais en sont réduits à s’alimenter au supermarché des fake news.

Vendredi 9 novembre. Depuis quinze jours, à l’heure où ces lignes sont écrites, Ali Bongo Ondimba est hospitalisé à Riyad. Si personne n’a vraiment cru au scénario initial du coup de fatigue tour à tour qualifié de léger, puis de sévère, force est de reconnaître qu’aucun des diagnostics – de plus en plus alarmistes – qui se sont succédé au cours de la semaine du 5 novembre n’émanait de source directe.

Le King Fayçal Hospital de Riyad n’est pas la clinique Quiron de Barcelone, où Omar Bongo Ondimba a agonisé pendant un mois en 2009 : pas la moindre confidence d’un garde du corps, d’un médecin ou d’une infirmière, et presque pas de journalistes pour la recueillir. Nous sommes en Arabie saoudite, et pour qui veut rendre occultant le rideau de secret qui entoure l’état de santé d’un chef il n’y a pas meilleur endroit.

Il est certes plus que probable que les rumeurs d’accident

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte