Politique

Ali Bongo Ondimba réélu grand maître de la Grande Loge du Gabon, Mohamed Ould Ghazouani retraité…

Secrets de Palais © JA

Ali Bongo Ondimba a été réélu grand maître de la Grande Loge du Gabon ; en Mauritanie, l'ex-chef d’état-major des armées prendra sa retraite le 2 décembre... Chaque semaine, Jeune Afrique vous dévoile les coulisses du pouvoir. Plongée dans les secrets des chefs d'État et de leur premier cercle.

  • Franc-maçonnerie : Ali Bongo Ondimba absent et réélu

Le président gabonais Ali Bongo Ondimba au sommet Union africaine-Union européenne le 29 novembre 2017 à Abidjan, en Côte d'Ivoire. © Diomande Ble Blonde/AP/SIPA

La Grande Loge du Gabon, qui s’est réunie les 2 et 3 novembre à Libreville, a réélu pour trois ans Ali Bongo Ondimba dans ses fonctions de grand maître. L’intéressé étant hospitalisé, la cérémonie de son installation a dû être reportée.


>>> À LIRE – Gabon : les francs-maçons au cœur de l’État


Plusieurs grands maîtres de Grandes Loges européennes et africaines avaient fait le déplacement, dont Abel Bensaad (Maroc), Alain Roger Coefé (Burkina) et Benoît Kouassi (Bénin). Albert Pitté suppléait Hamed Bakayoko, le grand maître de Côte d’Ivoire.

Le Cameroun, le Congo, le Liberia, le Togo et l’Afrique du Sud avaient également envoyé des représentants.

  • Mauritanie : Mohamed Ould Ghazouani retraité

Annoncée depuis des mois, la retraite de militaire de Mohamed Ould Ghazouani, ex-chef d’état-major des armées, prendra effet le 2 décembre. Ce proche de Mohamed Ould Abdelaziz a été nommé ministre de la Défense le 30 octobre.

On le cite souvent comme un possible successeur du président, qui s’est engagé à ne pas briguer un troisième mandat en 2019 et à ne pas modifier la Constitution en ce sens.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte