Politique

Union du Maghreb arabe : vers un sommet au Maroc ?

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Mis à jour le 23 octobre 2019 à 20h43
Taieb Baccouche, ancien ministre tunisien des Affaires étrangères et aujourd’hui secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe, à Prague en République Tchèque, le 19 novembre 2015.

Taieb Baccouche, ancien ministre tunisien des Affaires étrangères et aujourd'hui secrétaire général de l'Union du Maghreb arabe, à Prague en République Tchèque, le 19 novembre 2015. © Katerina Sulova/AP/SIPA

La direction de l’institution compte sur cette opération pour relancer l’unité maghrébine, mise à mal par les différentes tensions entre les pays de la zone.

Taïeb Baccouche, le secrétaire général de l’Union du Maghreb arabe (UMA), a proposé à Mohammed VI d’accueillir au Maroc le 7e sommet de cette institution affaiblie.

La conférence de Tanger, 60 ans après

Le Tunisien n’a pu organiser cet événement, déjà plusieurs fois repoussé, comme il le souhaitait en 2018 afin de commémorer le 60e anniversaire de la conférence de Tanger (qui, en 1958, réunit les mouvements de libération nationale du Maroc, de la Tunisie et de l’Algérie).


>>> À LIRE – Main tendue de Mohammed VI : l’Algérie entre silence et méfiance


Il attend une réponse pour 2019 et tente, en parallèle, de s’assurer que les diplomates algériens accepteront de se rendre au Maroc.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3104_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer