Société

Tendance : la thérapie littéraire de Binetou Diagne

Réservé aux abonnés | | Par
Mis à jour le 20 décembre 2018 à 18h31
La trentenaire Binetou Diagne organise ses ateliers deux fois par mois

La trentenaire Binetou Diagne organise ses ateliers deux fois par mois © Fama Diouf

Coach de vie, Binetou Diagne entend accompagner, grâce à l’écriture, les femmes qui souffrent des pressions sociales au Sénégal.

Au pays de la Teranga, la quête du bien-être est loin d’être une gageure. En témoignent les nombreux centres de yoga et les salles de fitness qui pullulent à Dakar. Mais pour Binetou Diagne, Sénégalaise de 35 ans, ce n’est pas encore suffisant, notamment pour les femmes. « Beaucoup de Sénégalaises sont fatiguées et débordées, dit-elle. On vit dans une société où les tabous sont extrêmement lourds. Les femmes ne sont pas libres d’être elles-mêmes. Tout le monde doit porter un masque, et cela génère de la souffrance. »

Binetou Diagne entend offrir à celles qui souffrent de cette situation un espace de liberté à travers l’écriture

Coach de vie formée par l’Américaine Hind Adeagbo, à travers son programme en ligne « Healing with Hind », Binetou Diagne entend offrir à celles qui souffrent de cette situation un espace de liberté à travers l’écriture. Depuis mars 2018, la jeune femme anime au sein du concept-store Layu, à Dakar, les ateliers Oh my Flow.

Créativité

Deux fois par mois, huit femmes se réunissent autour d’elle pour écrire leurs frustrations, leurs désirs ou leurs envies tout en échangeant sur leurs expériences pendant deux heures. « Le flow (“débit ”, en anglais) fait référence à la créativité. Le flow, c’est aussi le rythme de la femme, le rythme des règles, des grossesses, etc. Un rythme qui n’a rien à voir avec celui de l’homme », indique la coach, diplômée en marketing international de l’école de commerce privée Eticca Dakar et ancienne employée de l’ONG Enda Tiers-Monde.

À la suite d’un burn-out en 2011, Binetou Diagne décide de se tourner vers le coaching personnel sur le web

C’est en 2011, à la suite d’un burn-out, que Binetou Diagne a décidé de se tourner vers le coaching personnel sur le web, en suivant divers programmes. « Ils proposent un travail sur l’état d’esprit, aident à retrouver ses passions et à reconstruire son histoire personnelle. » À la fin de 2016, avec Healing with Hind, elle débourse 2 500 dollars (2 190 euros) pour être suivie puis formée pendant un an. « Je n’ai pas validé les cent heures de coaching qui permettent d’obtenir une certification. Mais c’est ce à quoi j’aspire », soutient-elle aujourd’hui.

Entrepreneuses

Cela ne l’empêche pas pour autant d’assurer ses ateliers avec des femmes, sénégalaises ou autres, dont la tranche d’âge est comprise entre 35 et 45 ans. Des cadres, des entrepreneuses aux prises avec des situations personnelles compliquées. « Je reçois des femmes qui ne peuvent pas se coiffer ni s’habiller comme elles le veulent, qui n’osent pas publier leurs romans ou, pis, qui voient leur futur mari leur demander de renoncer à un emploi alors qu’elles cumulent près de dix années d’études ! Je m’attache à ce qu’elles comprennent qu’elles ne sont pas responsables des émotions des autres. »

Je n’ai pas de formule ou de programme prédéterminés avec les personnes que je suis, même si l’écriture reste le fil rouge

Prix de la séance : 10 000 F CFA (15 euros). Quant au coaching personnel, Binetou Diagne le facture 20 000 F CFA l’heure. « Je n’ai pas de formule ou de programme prédéterminés avec les personnes que je suis, même si l’écriture reste le fil rouge. Le coaching peut durer deux mois ou plus », explique celle qui propose ainsi des retraites dans différents lieux de Dakar avec ateliers de re­­découverte de soi à travers le dessin, le yoga ou la méditation.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte