Dossier

Cet article est issu du dossier «Tchad : Idriss Déby Itno, seul à la barre»

Voir tout le sommaire
Politique

Tchad : qui sont les lieutenants d’Idriss Déby Itno ?

Idriss Déby Itno, au palais présidentiel à N'Djamena en 2016. © Andrew Harnik/AP/SIPA

Mahamat « Kaka » Idriss Déby, le fils du président ou encore Ahmed Kogri, son neveu, figurent parmi les hommes du président.

• Mahamat « Kaka » Idriss Déby : le fils en treillis

Le général Mahamat Idriss Déby Itno à Kidal (Mali), le 4 février. © DR

Patron de la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État (DGSSIE), le fils du président dirige le corps d’élite de l’armée. Son frère, Seïd, est directeur général adjoint de la raffinerie de Djarmaya (où il a récemment provoqué une brouille avec la compagnie pétrolière chinoise CNPC, actionnaire à 60 % de l’usine). « Kaka » peut collaborer avec le neveu du chef de l’État, Tahor Youssouf Boye, directeur général des renseignements militaires.

• Ahmed Kogri : l’espion

Directeur général de l’Agence nationale de sécurité, il est très apprécié des Français et de la Direction générale de la sécurité extérieure (DGSE) depuis son passage à l’ambassade du Tchad à Paris en tant qu’attaché de défense.

• Souleyman Adam Haroun : le trésorier

Trésorier-payeur général et neveu d’Idriss Déby Itno, il a la main sur le ministère des Finances, où il est resté en poste malgré le limogeage des deux derniers ministres (avec qui il a été tour à tour en conflit). Il est en contact direct avec le secrétariat général de la présidence et le chef de l’État pour toutes les dépenses importantes. Il peut s’appuyer sur le directeur général des Douanes, Ousman Adam Dicki, un autre neveu du président fraîchement nommé et ancien officier de la Direction générale des services de sécurité des institutions de l’État.

• Kalzeubé Pahimi Deubet : le coordonnateur

Secrétaire général de la présidence avec rang de ministre, il coordonne l’action gouvernementale. Il travaille notamment avec Ahmat Mahamat Bachir, ministre des Mines et du Commerce, ancien titulaire du portefeuille de l’Administration du territoire, de la Sécurité publique et de la Gouvernance locale.

• Mahamat Zen Bada : le politique

Secrétaire général du MPS, l’ancien maire de N’Djamena est un rouage important du système. Au sein du Cadre national de dialogue politique (CNDP), il collabore avec Kalzeubé Pahimi Deubet et Haroun Kabadi, président de l’Assemblée nationale. Proche du président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki Mahamat, il peut aussi s’appuyer sur Abakar Tahir Moussa, bras financier du MPS.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte