Dossier

Cet article est issu du dossier «Togo : la sortie de crise, c'est par où ?»

Voir tout le sommaire
Économie

Togo – Sani Yaya : « Nous devons rassurer le secteur privé »

Sani Yaya, ministre de l'Économie et des Finances. © Ministère togolais de l'Économie et des Finances.

Consolider la croissance et confirmer la relance de l’économie, ralentie en 2017 par les remous politiques : voici les objectifs que s’est fixés le ministre de l'Économie et des Finances Sani Yaya, 55 ans. Ce fin connaisseur du secteur bancaire ouest-africain détaille son plan d’attaque.

Jeune Afrique : En dépit de la tension sociale, les performances macroéconomiques du Togo restent positives. Comment l’expliquez-vous ?

Sani Yaya : Le gouvernement a poursuivi ses réformes pour progressivement améliorer le climat des affaires. Ce qui nous a permis d’attirer d’importants investisseurs et, ainsi, de poursuivre notre plan de développement des infrastructures. Le groupe Bolloré et l’armateur MSC ont ainsi considérablement investi dans le Port autonome de Lomé (PAL), et Heidelberg Cement dans le secteur du BTP, avec la production de clinker.

Une nouvelle aérogare internationale a également été construite, et des routes ont été bitumées. Ces équipements nous ont permis de faire augmenter le stock de capitaux dans le pays et de préserver la croissance, par ailleurs soutenue par l’agriculture, secteur dans lequel le gouvernement a injecté d’importantes ressources financières depuis 2008.

Nous prévoyons de créer des « agropoles » pour favoriser la transformation locale

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte