Dossier

Cet article est issu du dossier «Mauritanie : Après Aziz… Aziz ?»

Voir tout le sommaire
Politique

Mauritanie : la garde rapprochée de Mohamed Ould Abdelaziz

Mohamed Ould Abdelaziz, le président mauritanien. © Watt Abdel Jelil

Au pouvoir depuis juillet 2009, réélu en 2014, le président mauritanien s’est engagé à ne pas modifier la Constitution pour s’ouvrir le droit à briguer un troisième mandat en 2019. Cet ancien général accorde très peu sa confiance, si ce n’est à son tout premier cercle, qu’il sollicite quotidiennement.

  • Mohamed Ould Ghazouani

Chef d’état-major de l’armée. Formé à l’Académie royale militaire de Meknès (Maroc) comme le président, dont il est très proche. Très secret, il est le véritable artisan du premier putsch d’« Aziz » en 2005. Il est l’interlocuteur privilégié de la France sur les questions de sécurité.


>>> À LIRE – Mauritanie : Mohamed Ould Ghazouani, l’homme de l’ombre


  • Ahmed Ould Bah

On l’appelle Hmeida à Nouakchott. Conseiller à la présidence, il coordonne les services de sécurité. Interlocuteur des états-majors étrangers. Il entretient des liens étroits avec ses homologues du G5 Sahel.

  • El Hacen Ould Ahmed

Ancien professeur d’anglais à l’université de Nouakchott. Responsable du protocole d’État. Il gère également tous les déplacements d’Aziz. El Hacen Ould Ahmed a été son directeur de cabinet adjoint et est l’un des rares invités à la « maison », située derrière la présidence.

  • Ahmed Ould Bahiya

Très influent directeur de cabinet du président, qu’il connaît depuis l’enfance. Leurs familles sont liées de longue date. Il gère le domaine réservé. Ahmed Ould Bahiya peut faire nommer qui il veut à des postes à responsabilités.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte