Dossier

Cet article est issu du dossier «Côte d’Ivoire : la machine Bakayoko»

Voir tout le sommaire
Politique

Côte d’Ivoire : le sens de la famille Bakayoko

Son oncle Youssouf Bakayoko, président de la Commission électorale indépendante ivoirienne, avait annoncé en 2010 la victoire d'Alassane Ouattara. © SETH WENIG/AP/SIPA

S’il est né et a grandi à Abidjan, « Hambak » est, par sa famille, originaire de Séguéla, où les Bakayoko règnent en maîtres.

Depuis 2011, il est député de cette région située dans le nord de la Côte d’Ivoire, comme l’a été avant lui l’un de ses oncles, Youssouf Bakayoko. Président de la Commission électorale nationale indépendante (Ceni) depuis 2010, c’est lui qui, en décembre de cette même année, avait proclamé les résultats de l’élection présidentielle depuis l’hôtel du Golf, où était retranché Alassane Ouattara.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Votre magazine JEUNE AFRIQUE

consultable sur smartphone, PC et tablette

Couverture

Profitez de tous nos contenus exclusifs en illimité !

Abonnez-vous à partir de 7,99€

Déjà abonné(e) ? Accédez au kiosque

Abonnez-vous à la version papier

Fermer

Je me connecte