Pétrole & Gaz

[Analyse] Nouvelle hausse du brut : les États producteurs africains sont-ils prêts ?

Par

Charles Thiémélé est directeur du développement en Afrique d'AOT Trading.

Au Nigeria, sur le gisement offshore Bonga exploité par Shell, le 26 décembre 2011 © Sunday Alamba/AP/SIPA

Charles Thiémélé, directeur du développement en Afrique d'AOT Trading, recommande aux États producteurs africains de mettre en place des mécanismes destinés à atténuer les effets de la variations du prix du brut sur leurs économies.

Avec la perspective de nouvelles sanctions contre l’Iran et les incertitudes concernant les relations entre les grandes puissances et l’Arabie saoudite, la courbe du brut est repartie à la hausse, franchissant début octobre le palier des 85 dollars par baril, du jamais vu depuis novembre 2014. En dépit de son fléchissement depuis, certains analystes prévoient aujourd’hui un franchissement des 100 dollars par baril.

Il devient à nouveau opportun de se poser la question suivante : nos États producteurs ont-ils tiré les leçons de la dernière chute des cours de 2015-2016 qui avait provoqué nombre de crises budgétaires, plongeant certains d’entre eux au bord de la banqueroute ? Des mécanismes ont-ils été mis en place pour éviter aux populations d’être à la merci de ces vagues ascendantes et descendantes du prix de l’or noir ?


>> A LIRE – Pétrole : les pays africains qui attirent de

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte