Pétrole & Gaz

Hydrocarbures : comment l’Angola est devenu un pays clé pour Total

La plateforme Pazflor, au large de l’Angola, est la plus grande barge flottante pétrolière du monde © Laurent Pascal/Total

L’arrivée au pouvoir de João Lourenço a permis à la major française de renforcer ses positions et de multiplier les projets dans le deuxième État pétrolier du continent.

C’est une nouvelle phase de croissance qui s’ouvre pour Total en Angola. Le 10 novembre, Patrick Pouyanné, le patron du géant pétrolier français, sera à Luanda pour lancer officiellement, en compagnie des autorités du pays, l’exploitation du champ offshore de Kaombo qui doit ajouter quelque 230 000 barils par jour à la production nationale (1,640 million de barils par jour en 2017).

Ce projet extractif, qui a nécessité 14 milliards de dollars d’investissement et près de 100 millions d’heures de travail – dont 18 millions en Angola –, est constitué de deux barges flottantes de production et de stockage (FPSO), Kaombo Norte – entré en production le 27 juillet – et Kaombo Sul – qui démarrera au début de 2019 –, toutes deux reliées à 59 puits construits à 1 650 mètres au fond de l’eau. Ce mégaprojet en mer, le premier à entrer en production pour Total en Afrique depuis la chute des cours du brut de juillet 2014, va encore renforcer la position du groupe français en Angola.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte