Diplomatie

Sahara occidental : 41 pays affirment leur position à l’ONU

Conseil de sécurité  de l'ONU (image d'illustration).

Conseil de sécurité de l'ONU (image d'illustration). © Mary Altaffer/AP/SIPA

Les représentants de 41 pays se sont exprimés à propos du Sahara occidental lors de la dernière session de la 4e commission de l’ONU chargée des questions de décolonisation, qui s’est tenue à New York du 10 au 18 octobre.

Si la majorité des délégués africains s’est clairement rangée aux arguments d’Omar Hilale, l’ambassadeur du Maroc, en se prononçant en faveur du plan d’autonomie interne du territoire, son homologue algérien Sabri Boukadoum a pu compter sur le soutien réitéré au Polisario de ses collègues d’Afrique du Sud, du Botswana, du Zimbabwe, du Lesotho, de Namibie et d’Éthiopie, tandis que les ambassadeurs du Kenya, de Zambie et du Nigeria affichaient leur neutralité.

La RASD toujours non reconnue

À noter que le nouveau représentant du front indépendantiste auprès de l’ONU, Sidi Mohamed Omar (qui a succédé au défunt Ahmed Boukhari) a pris la parole en tant que pétitionnaire, l’Organisation ne reconnaissant pas l’existence de la RASD.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€

Abonné(e) au journal papier ?

Activez votre compte
Fermer

Je me connecte