Politique

Homosexualité : une proposition de loi contre le test anal bientôt déposée en Tunisie

Réservé aux abonnés | | Par Jeune Afrique
Le drapeau multicolore gay.

Le drapeau multicolore gay. © Lee Jin-man/AP/SIPA

Début novembre, la députée tunisienne Khawla Ben Aïcha déposera une proposition de loi visant à mettre un terme aux tests anaux que la police peut faire subir à des prévenus.

La députée centriste Khawla Ben Aïcha déposera début novembre une proposition de loi destinée à amender l’article 230 du code pénal criminalisant l’homosexualité.


>>> À LIRE – Moi, Hedi Sahly, homosexuel et activiste, j’ai dû fuir la Tunisie


Soutenue par des élus de différents blocs parlementaires et par Shams, une association de défense des droits des homosexuels, cette démarche vise à mettre un terme aux tests anaux que la police peut faire subir à des prévenus.

Jeune Afrique Digital

L'abonnement 100% numérique

consultable sur smartphone, PC et tablette

JA3102p001_600 devices

Profitez de tous nos contenus
exclusifs en illimité !

Inclus, le dernier numéro spécial de Jeune Afrique

Abonnez-vous à partir de 1€
Fermer