Banque

De la microfinance à la banque : au Cameroun, CCA Bank a sauté le pas

Le siège du Crédit communautaire d’Afrique, à Yaoundé. © Flickr Dan Armstrong

L’institution de microfinance a changé de statut en mai. Forte de son réseau d’agences, elle affiche une grande ambition dans les activités de détail.

Albert Nkemla, président du conseil d’administration du Crédit communautaire d’Afrique (CCA), doit une fière chandelle à Louis Paul Motaze, nommé ministre des Finances lors du remaniement de mars 2018 au Cameroun.

Le 30 mai, ce dernier accordait enfin l’agrément bancaire au CCA, quinze mois après le feu vert du régulateur, la Commission bancaire de l’Afrique centrale (Cobac).

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte