Banque

[Infographie] Dans la zone franc, les banques marocaines distancent les françaises

Façade d'une agence dakaroise de la banque CBAO, filiale sénégalaise du groupe Attijariwafa Bank © Sylvain Cherkaoui/Cosmos pour Jeune Afrique

Déjà leaders (parmi les banques étrangères) depuis quelques années dans l’UEMOA, Attijariwafa Bank, BMCE Bank et BCP sont sur le point d’étendre leur leadership à l’Afrique centrale.

Le recul des banques hexagonales au sein de la Cemac est accentué par le désengagement de BNP Paribas du Gabon, après qu’il a cédé en juin 2018 sa filiale au Fonds gabonais d’investissements stratégiques (FGIS).



Résultat : une fois la cession des filiales de BPCE finalisée, les banques du royaume devraient afficher un total d’actifs dans l’ensemble de la zone CFA d’environ 12 milliards de F CFA (18,3 millions d’euros), contre quelque 6 milliards pour les banques françaises.

Les trois géants marocains devraient également compter entre 9 000 et 10 000 employés dans la zone, contre moins de 5 000 pour leurs consœurs dans l’Hexagone.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte