Banque

Au Maroc, CFG recherche toujours l’équilibre financier

CFGBank facebook © CFGBank facebook

Fidèle à son modèle hybride, à mi-chemin entre banque de réseau et banque en ligne, l’établissement subit des pertes structurelles liées à son déploiement dans le royaume.

Créé en novembre 2015, CFG Bank semble avoir trouvé la bonne recette pour se différencier des géants du secteur.

Cette année encore, le recrutement des clients s’est accéléré grâce notamment à sa politique très agressive en matière de crédits immobiliers. « Pour recruter des clients sur le long terme, c’est le meilleur compromis. CFG Bank a tellement baissé les taux [jusqu’à – 4,5 %] qu’il a été difficile pour les autres établissements de suivre », nous détaille le haut cadre d’une banque concurrente.

Vous êtes à présent connecté(e) à votre compte Jeune Afrique, mais vous n'êtes pas abonné(e) à Jeune Afrique Digital

Cet article est réservé aux abonnés


Abonnez-vous à partir de 7,99€pour accéder à tous les articles en illimité

Déjà abonné ?

Besoin d'aide

Vos avantages abonné

  1. 1. Accèdez en illimité à l'ensemble des articles sur le site et l'application Jeuneafrique.com (iOs & Android)
  2. 2. Bénéficiez en avant première, 24 heures avant leur parution, de chaque numéro et hors séries Jeune Afrique sur l'application Jeune Afrique Le Magazine (iOS & Android)
  3. 3. Recevez la newsletter économie quotidienne réservée aux abonnés
  4. 4. Profitez de 2 ans d'archives de Jeune Afrique en édition numérique
  5. 5. Abonnement sans engagement de durée avec l'offre mensuelle tacitement renouvelable*

*Service uniquement disponible pour les abonnements à durée libre.

Fermer

Je me connecte